lundi 2 décembre 2013

Biscuits sablés imprimés

Dans la série "j'ai testé pour vous", je vous propose aujourd'hui un petit retour sur expérience quant à l'utilisation du kit "imprimerie à biscuit" trouvé au Furet.


Depuis quelques temps j'avais envie d'avoir un tampon ou un truc du genre pour personnaliser des biscuits, dans la perspective de futur cadeau gourmand...alors en allant à Lille un samedi, il y a trois semaines, par un détour au Furet, j'ai craqué ... pas que la chose soit bien chère mais disons que c'était pas vraiment la priorité... allons bon, me suis je dis, faut bien se faire un peu plaisir dans la vie!
Et puis ce serait une chouette activité à faire le lendemain avec mon poussin.
 
Bien m'en a pris le soir de l'achat, devant la télé j'ai détaché les lettres et autres petits caractères (il y en a 170!) un par un, cela m'a pris une bonne heure...
Il faut aussi (ré)apprendre à écrire en miroir. Pour vérifier l'exactitude du message souhaité, mieux vaux regarder la réglette dans le miroir.
Mon autre conseil est de chercher les petites lettres nécessaires, tranquillement, avant (et pas pendant que le four préchauffe depuis déjà une demie heure, et pas non plus les mains pleines de farine..."bon il est où ce fichu E, arrrrgh").
Surtout si comme moi vous tentez l'expérience avec un enfant, faut que ça aille vite, je l'apprend un peu plus chaque jour, et vas y que je touche et vas y que je goûte :

 
Ah la la!!!
 
Bref, j'ai voulu faire une des recettes du livre, mais comme il apparaît sur la photo dessous, la pâte était un iota trop sèche donc trop friable et elle s'est fissurée de partout, de plus c'est à peine si on arrive à y lire ce que j'y ai imprimé. J'ai probablement mis trop de farine. De plus ils étaient trop cuits, bon quand même cela dit...
 
 
J'ai donc cherché une autre recette sur le net et bingo je suis tombée sur ce site richement illustré et particulièrement sur cette recette que j'ai strictement reprise.
 
Ingrédients :
150 g farine
75 g de beurre doux légèrement ramolli (le demi sel me conviendrait aussi, c'est sûr, mais je n'y ajouterai pas dans ce cas la pincée de sel ci-après)
75 g de sucre
1 œuf
1 pincée de sel
 
Recette :
Mélanger au fouet électrique puis à la main le beurre, la farine, le sel et le sucre jusqu'à obtenir une préparation sableuse. Puis ajouter l'œuf préalablement battu, et mélanger au batteur puis à la main.
 
Filmer la pâte et laisser reposer au frais d'une demie heure à une heure.
Préchauffer le four à 200°C.
Étaler la pâte sur un plan fariné à l'aide d'un rouleau fariné (garder la farine sous la main), sur une épaisseur d'un demi centimètre. Utiliser l'emporte pièce de votre choix et écrire vos messages.
Et là c'est beaucoup plus net et lisible!!
 
 
Laisser cuire 10 minutes en surveillant, mon four cuit plus fort par endroit mais dans l'ensemble ils avaient tous une belle teinte dorée. 
 
 
A bientôt,
Aud

 
 

dimanche 24 novembre 2013

Cupcakes...PREMIERE!

Pour être tout à fait exact j'avais déjà bien fait des minis gâteaux avec un glaçage, mais jamais je n'avais suivi avec précision une véritable recette de cupcake s'agissant de la partie génoise. 
Je me suis alors référée à une des recettes de cupcake d'une spécialiste, Manue dont le blog regorge. J'ai adapté les miens au parfum souhaité et à mes réserves, mais la base et la mise en œuvre sont les mêmes. Et pour le glaçage (le topping comme on dit) j'ai fait une ganache montée au chocolat blanc...!

 
Ingrédients
Génoise :
200g de farine
270 g de sucre + 2 sachets de sucre vanillé
1 cc d'extrait de vanille
1/2 cc de bicarbonate de soude (oh malheur, plus un seul sachet de levure chimique en stock)
2 œufs
1 pincée de sel
80 g de beurre doux
240 ml de lait
 
Glaçage :
150 g de chocolat blanc (le premier prix convient très bien)
200 ml de crème liquide entière
 
Procédé
La veille faire fondre le chocolat blanc et 50 ml de crème liquide au micro ondes, mélanger jusqu'à obtenir une crème homogène puis ajouter le reste de la crème. Réserver au frais jusqu'au lendemain.
 
Le jour même, confectionner les cupcakes.
Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger au fouet électrique puis à la main, le beurre, la farine, les sucres, le sel, le bicarbonate de soude, le sel et l'extrait de vanille afin d'obtenir des miettes.
Dans un autre contenant, mélanger les œufs et le lait.
Puis ajouter progressivement et en battant (pour éviter les grumeaux) le deuxième mélange au premier.
Placer des caissettes en papier dans des moules en silicones ou dans une plaque à muffin et mettre de la pâte dans les caissettes jusqu'à un quart du bord (j'ai réussi à en faire 17).
Faire cuire 18 à 20 minutes.
 
Sortir du four et laisser refroidir.
 
Une fois froid, procéder au glaçage, battre le mélange crème/chocolat blanc en chantilly, mettre dans une poche équipée d'une douille en étoile (ici une 1 M). Et garnir les génoises.
 
Au dernier moment placer les petits décors en sucre : billes, perles, cœurs... car en ce qui me concerne je les ai mis à l'avance et le contact avec le froid du frigo a fait fondre les billes et perles (m'en doutait...).
 

 
Ben c'était bien bon !!
 
A bientôt...
Aud
 

mardi 19 novembre 2013

TROIS CHOCOLATS... OH LA LA!

 
Encore une de mes recettes favorites, le GÂTEAU TROIS CHOCOLATS, après avoir tenté plusieurs recettes, je me suis arrêtée sur celle proposée par Hanane ici (pour apprécier toutes les richesses de son blog rendez vous ici).
Il s'agit d'une génoise moelleuse surmontée d'une mousse chocolat noir, d'une mousse chocolat blanc pour finir par une ganache brillante au chocolat au lait.
 

Pour mon amie qui fêtait son anniversaire cette été, j'ai augmenté les quantités de la recette ci-après pour le faire rectangulaire. Ce gâteau devait faire une petite heure de route, j'ai donc préféré le transporter dans son cadre. Je l'ai démoulé avant la dégustation, donc complètement décongelé ce qui fait que les bords n'étaient pas bien nets. J'y ai disposé à la dernière minute des éléments en pâte à sucre.  

 
J'ai toujours des difficultés à obtenir des couches bien planes et encore une fois ma mousse au chocolat noir a marqué celle au chocolat blanc. Tant pis c'était bon quand même!
 
 

 
Comme il apparaît sur la photo ci-dessous mes gâteaux trois chocolats ont déjà reçu toute sorte de décoration, les éléments en chocolat peuvent se placer dès que le gâteau a posé (ou après décongélation totale), tandis que les éléments en pâte à sucre se mettent TOUJOURS à la dernière minute (et ce spécialement quand elle est faite maison).
 
Le gros avantage de ce gâteau est que lui aussi se congèle aisément, sans conséquence aucune.
Et congelé il peut se couper de façon nette, alors pourquoi ne pas y tailler un rectangle long et étroit pour y faire une bûche pour Noël??!!
De plus, même dans un cercle (pour moi un moule à fonds amovible) de 24 cm de diamètre, en doublant les proportions, il ne s'affaisse pas, j'adore...un gâteau épais dans lequel on coupe de fines parts.
 
C'est un gâteau très simple, il faut juste être patient car il y a des temps de pause à respecter.

Ingrédients :
La génoise :
4 œufs
100g de sucre
50 g de farine
30g de poudre d'amande
20 g de cacao en poudre (j'utilise l'indémodable Van Houtten)

La mousse au chocolat noir :
25 cl de crème liquide (crème fleurette pour moi)
100g de chocolat pâtissier
Une feuille de gélatine
Idem pour celle au chocolat blanc
Pour la ganache au chocolat au lait, je modifie légèrement la recette d'origine à ce stade : en ce qui me concerne je mets 20 cl de crème pour 180 g de chocolat au lait pâtissier et une demie feuille de gélatine.

Processus
Pour la génoise : préchauffer le four à 180°C
Séparer les blancs des jaunes et les battre en neige, quand les blancs commencent à mousser ajouter le sucre, puis les jaunes un à un et enfin incorporer doucement le mélange farine/amande/poudre de chocolat.
Étaler la pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou tout autre matériel ayant les mêmes propriétés!
Faire cuire 12 minutes. Décoller du support après refroidissement.
Installer la génoise dans le cadre, le cercle, selon, et le couper à bonne taille. Éventuellement placer des feuilles de rhodoïd à l'intérieur du cadre pour faciliter le démoulage.
Réserver.

Pour les mousses, en commençant par celle au chocolat noir, il faut faire chauffer 5 cl de crème puis y faire fondre le chocolat noir avant d'y incorporer la gélatine préalablement ramollie dans l'eau froide et essorée (au moyen d'un sopalin en ce qui me concerne). Laisser tiédir la préparation. Pendant ce temps, battre le reste de la crème en chantilly, puis y introduire délicatement la première préparation. Verser la mousse sur le fonds de la génoise et placer au frigo pour une heure.
 
Il faut procéder de la même manière pour la mousse au chocolat blanc. Et laisser prendre à nouveau au frigo une heure.
 
En dernier lieu, faire chauffer la crème et y faire fondre le chocolat, puis y ajouter la feuille de gélatine ramollie (et essorée). Spécialement à ce stade, il faut que la ganache ai BIEN TIÉDI sinon la ganache se mélangera à la couche chocolat blanc et vous obtiendrez des marbrures comme on peut l'apercevoir sur le gâteau HALLOWEEN de la photo. 
 
Placer au frais une nuit ou congeler. Démouler congelé (cf mon impression ci-dessus) ou passer un couteau tout autour et ôter le cadre. Décorer comme votre imagination vous le dicte!!



A bientôt,
Aud

mercredi 23 octobre 2013

Mon petit pirate a eu 5 ans (fin)...

...et pour terminer le repas de famille, j'avais fait un gâteau Trianon surmonté d'un bateau sculpté dans du croustillant à modeler ou RKT (Rice Crispy Treat).

En vérité, j'ose à peine vous le montrer, pas qu'il n'était pas bon, disons qu'il n'était pas vraiment beau, mon bateau pirate ressemblait plutôt à un chalutier :(
 

J'ai donc voulu essayer le RKT et pour cela utiliser la recette du blog c'est maman qui l'a fait (croyez moi, ce blog vaut vraiment le coup d'œil).

J'ai utilisé la même recette :
300 g de chamallow
300 g de rice crispy au chocolat
3 cuillères à soupe d'huile neutre (tournesol pour moi)
 
Processus : faire fondre les chamallows (+ l'huile) dans une casserole (ou au micro ondes, tout aussi efficace), puis s'armer de muscles pour mélanger le rice crispy aux chamallows fondus, car oui le chamallow fondu ça colle ... même si on s'aide d'une cuillère huilée.

Puis mettre le mélange dans un moule, en ce qui me concerne j'ai utilisé une bouteille d'eau de 5 litres préalablement nettoyée et séchée que j'avais coupé dans la hauteur, pour essayer (je dis bien essayer) d'y mouler une coque de bateau.
Envelopper le tout d'une grande feuille d'alu et laisser durcir hors du frigo.
Le lendemain soir (à J-1) j'ai sculpté le bateau au moyen d'un petit couteau scie et recouvert de chocolat pâtissier fondu, sauf que ledit chocolat a fait refondre le chamallow ce qui fait que la bateau est marbré de rose.

Pour le reste des éléments (barrières, gouvernail, voile...) c'est la même chose que pour le gâteau de l'école ici. Ce soir là, j'ai encore une fois travaillé dans la précipitation et franchement je trouve que ma sculpture ressemble à tout (un bateau de pêche au mieux, un sabot au pire...) sauf à un bateau pirate.

N'empêche que tout le monde s'est régalé avec ce croustillant à modeler!
 
La base sur laquelle était posé le bateau était un Trianon, que j'avais préparé huit jours avant (eh oui, c'est possible) et placé au congelo. Sorti et mis environ huit heures avant de le servir au frigo, après en avoir ôté le cadre, c'était parfait, bien décongelé, et pas de goût résiduel de congélateur!

La recette est strictement la même que celle du fabuleux blog Amuses Bouches ici. J'ai doublé les portions pour obtenir un gâteau rectangulaire (environ 30cm X 24cm) de 16 personnes.


Ingrédients :
Biscuits aux amandes
120 g de poudre d'amande
260 g de sucre en poudre
30 g de farine
100 g de blancs d'œufs (un peu moins de quatre blanc d'œufs selon la taille de ceux-ci)
2 cc de cacao non sucré (type Van Houten)
Feuilleté praliné
400 g de pralinoise (poulain 1848 comme "Amuses Bouches")
180 g de crêpes dentelles gavottes
80 g de poudre de pralin
Mousse
150 g de sucre en poudre
2 œufs et 6 jaunes
400 g de chocolat noir pâtissier
30 cl de crème liquide (j'ai pris de la Fleurette)

Pour le biscuit, préchauffer le four à 220°C, mélanger la poudre d'amande, 120 g de sucre, la farine et le cacao. Monter les blancs en neige et quand ils commencent à mousser ajouter le reste de sucre. Ensuite ajouter le premier mélange au second. Verser la préparation sur une plaque recouverte de papier sulfurisé dans un cadre ou non (on pourra la tailler à bonne mesure). Cuire 10 min, j'ai un peu rallongé le temps car cela me paraissait pas bien cuit.
Attendre que cela tiédisse avant d'enlever la feuille de cuisson, puis placer ce biscuit sur le plat de présentation et l'entourer du cadre à bonne taille.

Pour le feuilleté praliné, faire fondre la pralinoise au micro ondes y mélanger les crêpes écrasées et le pralin, mettre cette préparation sur le biscuit et tasser avec le dos d'une cuillère à soupe pour le recouvrir complètement.
Placer au frais, pendant la préparation de la mousse.

Pour la mousse, battre les œufs (entiers + jaunes) et le sucre puis y ajouter deux cuillères à soupe d'eau chaude, fouetter jusqu'à ce que le mélange triple de volume, à défaut de robot, j'utilise mon sacro-saint batteur, indispensable!
Y ajouter le chocolat fondu (au micro ondes ou au bain marie).
Monter la crème en chantilly (je place mon plat au congélateur quelque temps avant, et la crème doit être bien froide, elle monte ainsi sans problème).
Enfin incorporer le mélange au chocolat à la crème chantilly.

Déposer cette mousse sur le feuilleté praliné. Lisser la surface et placer au congélateur 4 heures minimum. Sortir au moins 4 heures avant de servir. Pour moi 8 heures après une semaine au congél!

 

Juste avant de servir, j'ai posé le bateau sur la base, recouverte de bonbons (rubans bleus), déposé des biscuits bretons écrasés sur un coin pour représenter une île, les palmiers en bonbon et les playmobil...

Il a plu même si, à mon avis, la présentation n'était pas à la hauteur de la saveur!

Pour la petite histoire, j'avais mis des petites cuillères pour le déguster, or j'ai trouvé que le feuilleté était difficile à couper avec, la prochaine fois je proposerais des fourchettes à dessert je pense que cela ira beaucoup mieux pour attraper toutes les couches en même temps, bon je sais c'est peut être un détail mais cela peut faire beaucoup... sinon je pense vraiment qu'il faut servir ce gâteau en petite part (quitte à se resservir :o) car il est particulièrement riche!

 
A bientôt,
Aud
 

mercredi 16 octobre 2013

Mon petit pirate a eu 5 ans (suite)...

...et j'avais vraiment envie d'aller jusqu'au bout du thème pirate.
 
Alors pour la fête d'anniversaire d'Eliott en famille, j'avais tout d'abord affiché sur ma porte d'entrée cette pancarte trouvée ici sur le site momes.net (ce site est vraiment très très chouette) :
 
poster pirate à imprimer


Ensuite j'avais garni ma table recouverte d'une nappe noire et de serviettes bleues (comme si c'était la mer...), de pièces en chocolat, de diamants en acrylique, décoré des cure dent de drapeaux pirate et orné les pailles des enfants de petites voiles pirate.



J'avais demandé à mes neveux et filleuls de se déguiser s'ils le souhaitaient. Eliott était déguisé en... devinez un peu... en... pirate! Un déguisement fait maison puisque je n'avais pas trouvé ce que je voulais en magasin : un t-shirt, un gilet noir sans manche, un vieux pantalon arraché en bermuda, un morceau de tissus rouge sur la tête + un chapeau avec une tête de mort dessus (acheté celui-ci), un autre tissus rouge noué à la taille en ceinture dans lequel étaient logés faux pistolet et poignard, quelques grossières cicatrices et de la fausse barbe dessinés au maquillage sur son visage, et le tour était joué...

 
Pour amuser les enfants, j'avais organisé une chasse au trésor, au niveau des défis fallait faire varié pour satisfaire à tous les âges (5 à 12 ans). Et j'avais demandé à mon grand neveu de 15 ans d'orchestrer la chose, ce qu'il a fait avec brio! Tous ont joué le jeu, c'était sympa! pour l'info cela a duré une grosse heure (on l'a fait pendant l'apéro).

Je vous en livre les détails.

La carte provient du site momes.net ici, que j'ai copié/collé sous word, et sur laquelle j'avais mis une histoire largement inspirée (mais quand même un peu personnalisée!) de celle trouvée ici. Je ne parviens pas à vous montrer le résultat final, je vous fait donc part uniquement de l'histoire :

« Bonjour à vous, moussaillons et flibustiers!

Vous venez de mouiller sur les bords de l'Île-au-crâne-percé.

C'est ici que le terrible pirate Sourcils-Tressés a caché le plus grand trésor de tous les temps.

Normalement, il vous aurait tous abattus en mer avec un seul coup de canon, mais il se trouve que Sourcils-Tressés a un gros problème, comme il est très étourdi il a oublié où il a caché son trésor, si vous l’aidez à le retrouver, il le partagera avec vous,

Bon, s'il vous plait, il ne faut pas rire, sinon sa colère sera terrible!
Tonnerre de Brest!

Après avoir caché son coffre dans un lieu connu de lui seul,
il avait confié à son fidèle ami Chico, le perroquet, le parchemin sur lequel est inscrite la cachette.

Mais aujourd’hui, les singes chapardeurs ont volé le parchemin et l’ont arraché.

Les singes chapardeurs sont de vrais truands, ils ont éparpillé les morceaux du parchemin de Sourcils-Tressés partout sur l'île.

Acceptez-vous de partir à la recherche des morceaux de parchemin et de les ramener ensuite au capitaine Thomas-le-Téméraire?

Oui? Alors, à tribord toutes! Pour commencer la chasse au trésor, vous devez suivre les instructions
du Capitaine Thomas-le-Téméraire et accomplir avec courage chacun des défis et épreuves proposés.

Larguez les amarres! Il y a 8 morceaux de parchemin à retrouver.

Pas le temps de s'amuser! »

J'avais glissé cette carte dans une petit bouteille de vin débarrassée de toutes ses étiquettes et posée sur la table.

 
Les 8 morceaux du parchemin (dont les bords ont été brûlés autour pour faire plus parchemin...) étaient répartis dans tout le rez-de-chaussée de la maison (ma maison n'étant pas très grande, je n'ai pas prévu de réels déplacements mais plus des épreuves de réflexions). Le but étant de les rassembler en puzzle pour révéler le lieu du trésor: "LE TRESOR EST DANS LE SALON SUR LE BUFFET"
Pour trouver les morceaux les enfants ont du résoudre des devinettes, faire des petits défis, solutionner des messages codés, j'ai rien inventé juste pioché à droite à gauche sur le net et un peu dans mon cerveau les idées adaptées à mon jeune public, comme suit :
 
1)      Devinette permettant de trouver le mot perroquet (trouvé ici aussi et un peu adapté) :
Je suis le meilleur ami du pirate.
Je parle, je parle, je parle...
Je répète tout ce qu'on me dit.
Trouvez-moi sur la bibliothèque, je cache le 1er morceau de parchemin (vous l'avez compris sur la bibliothèque il y avait un morceau de parchemin roulé derrière une image de perroquet)
2)      Message codé : le 2ème morceau de parchemin se situe ici : j'ai trouvé ce message codé   il s'agissait de deviner le mot porte, j'y avais collé un deuxième morceau de parchemin roulé
3) Vous obtiendrez le 3ème morceau de parchemin auprès de Mamie, si chacun d’entre vous arrive à chanter une chanson avec le mot bateau ou ayant pour thème la mer et les bateaux
 
4) Papy vous remettra le 4ème morceau de parchemin si vous arrivez à dire le plus vite possible les phrases suivantes (on trouve plein d'expressions ou de petits textes difficiles à dire là par exemple ou en tapant "expression difficile à prononcer" sur google), j'avais choisi en fonction de l'âge de chacun une phrase plus ou moins difficile, évidemment ça va crescendo:
Pour Eliott : "La grosse cloche sonne"
Pour mon filleul de 6 ans : "Zaza zézaie, Zizi zozote"
Pour mon neveu de presque 8 ans : "si ton tonton tond ton tonton, ton tonton sera tondu"
Pour mon neveu de 9 ans et demi : "Si six scies scient six cyprès, Six cent six scies scient six cent six cyprès"
Pour ma filleule de presque 12 ans : "Didon dîna, dit-on, du dos d'un dodu dindon, don dû d'un Don, à qui Didon dit: Donne, donc, Don, du dos d'un dindon dodu"
And the last but not the least, pour mon neveu de 15 ans (le chef d'orchestre a bien le droit de jouer aussi) : "Di-moi gros gras grand grain d'orge,
       quand te dé-gros-gras-grand-grain-d'orgeriseras-tu?
       Je me dé-gros-gras-grand-grain-d'orgeriserai
       quand tous les gros gras grands grains d'orge
       se seront dé-gros-gras-grand-grain-d'orgerisés".
     5) Le 5ème morceau de parchemin se trouve derrière …
J'avais accroché une banderole sur laquelle était écrite « BON ANNIVERSAIRE ELIOTT » et derrière laquelle j’avais attaché la 5ème pièce du puzzle. Sur une simple feuille j'ai écris cette expression "en miroir", ils ont tous très vite deviné.
     6) Le 6ème morceau de parchemin était dans l’un des ballons accroché au mur, mais lequel ? j’en ai prévu plusieurs accrochés à divers endroits de la pièce et les enfants ont du les éclater (on aurait pu  leur bander les yeux pour corser l'affaire)
     7) Un indice : à l’endroit où les aliments se transforment le 7ème morceau de parchemin est en train de grelotter : réponse le frigo.
 
     8) Pour la dernière épreuve, l'idée fut trouvée sur ce site particulièrement riche. Dans une grille remplie de chiffre, se cache une expression qui se révèle en colorant uniquement trois chiffres (j'ai choisi comme dans ledit site les chiffres 0, 5, 9) j'ai refait la grille sous word pour faire révéler l'expression "sur la cheminée".
Au final, mes moussaillons ont trouvés le lieu et donc le trésor!
Et voilà :
 
 
      J'y avais mis pleins de bricoles, de petites choses à partager : des œufs surprises, des sans-gênes (vous savez ce genre de truc dans lequel on souffle et qui fait un bruit abominable tout en se déroulant), des bonbons, encore des bonbons, des malabars, des scoubidous, des stylos billes, des porte-mines, des gommes, des nez de clowns et des ballons de baudruches.
 Je pense que les enfants étaient contents, objectif atteint...

A bientôt,

Aud

mercredi 9 octobre 2013

Mon petit pirate a eu 5 ans...

...la semaine dernière, et je voulais marquer le coup car quand même, cinq printemps, une demie décennie ou encore un quinquennat (!) ça se fête!!

Et là, j'ai vraiment voulu mettre les petits plats dans les grands, enfin façon de parler, disons que j'ai souhaité faire plaisir aux enfants et spécialement au mien.

Le thème choisi avec mon garçon fut donc celui des pirates!

Pour l'école, j'avais préparé des petits paquets de bonbons, fermés par un rafia vert et un rouge auquel j'avais attaché une petite étiquette sur laquelle d'un côté figurait un perroquet pirate et de l'autre la photo de mon garçon, son prénom et son âge. 


Même si c'était du bricolage, je trouve que le rassemblement de tous ces petits paquets faisait son effet.
Pour voir de vraies belles boites à offrir, raffinées, parfaites, je vous envoie vers Niniza dont le blog de scrap "Une petit fée m'a dit..."  regorge de choses sublimes, c'est ici.
 
 
Dans l'école de mon garçon, on a le droit d'apporter des gâteaux maison (oh bonheur!!!). Autant dire, qu'après Flash Mc Queen l'an dernier, je me suis fait plaisir en confectionnant un gâteau en forme de bateau pirate :


La veille au soir, j'ai commencé le montage du gâteau.

La base est celle de la génoise de Flash Mc Queen, même quantité, même dimension.
Une fois cuite et reposée, je lui ai "arrondi les angles" mon plat de présentation étant rond, et j'y ai taillé une espèce d'île en relief. Bien que les dimensions en perspective n'aient pas été respectées, le résultat m'a paru pas mal.

Le gâteau taillé en bateau est le Gat'Aud.

J'avais fait en chocolat blanc, divers éléments dont un gouvernail et un petit panneau avec le prénom de mon garçon peint en chocolat noir, j'avais également confectionné une ancre mais trop fine elle a cassé.

Pendant le durcissement de ces éléments, je me suis attaquée à la découpe du bateau.

J'ai  coupé le gâteau en deux parts égales, que j'ai collé ensemble avec un peu de chocolat dessert fondu, j'ai maintenu le tout pendant la coupe avec des cure dent, puis j'y ai coulé le reste du chocolat noir dessert (environ 200 à 300 g fondu au micro ondes). J'ai posé le bateau sur l'autre gâteau.
J'ai posé les éléments en chocolat blanc sur le gâteau presque dans la foulée, et y ai également collé des boules en chocolat (une sorte de "Maltesers" pour représenter les boulets de canon). Et hop au frigo pour la nuit.

J'avais aussi préparé des palmiers avec des bonbons de couleur marron surmontés de bonbon ruban vert coupés en triangle, le tout solidarisé avec un ou deux cure dent pour mettre sur la petite île.

Le jour même à midi quelques dizaines de minutes avant de retourner à l'école, j'ai finalisé le tout.

J'ai posé à l'arrière du bateau le garde corps en mikado (collé à l'aide de chocolat dessert fondu) et planté (non sans mal) les mikados représentant les rames, en faisant comme ça, j'ai un peu cassé la couverture en chocolat  mais ai réussi à masquer mes bêtises avec du chocolat fondu. Enfin, j'ai planté les palmiers et recouvert le reste du gâteau base de bonbons ruban bleu, pour représenter la mer...

Si j'avais eu plus de temps j'aurai masqué les grands piques à brochette représentant les mats avec des biscuits style longues cigarettes fourrées, je les avait achetées, mais ne l'ai pas utilisées.

La voile rouge vient du site "mome.net" ici, c'est un site très riche dont je me suis pas mal inspirée pour organiser l'anniversaire de mon garçon. La blanche vient du site tout aussi intéressant "tête à modeler" ici.


 
Bon j'avoue, une fois fini, j'étais pas super contente de moi (le chocolat rendait pas bien, selon moi), mais mon garçon semblait ravi et je dois dire que les compliments des parents de ses copains m'ont rassurée! Et l'institutrice de mon fils l'a trouvé magnifique puis m'a dit que les enfants s'étaient régalés, que demander de plus...
 
A bientôt,
Aud 

vendredi 6 septembre 2013

FLASH MC QUEEN et compagnie

Flash Mc Queen une petite voiture bien sympathique, rouge en l'occurrence, face aux autres héros des enfants, cette auto a ma préférence...
 

C'est donc pourquoi j'ai voulu faire du héros du dessin animés "CARS" un gâteau 3 D pour commencer. En jouet ou en pâte à sucre, cette auto a ensuite servi a agrémenter d'autres gâteaux.
 

Pour le gâteau 3 D, les exemples sont multiples sur le net, ma préférée celle de Manue, j'ai utilisé sa recette ici, pas plus pas moins, je vous la remet mais vous invite vivement à vous y référer, la seule différence repose sur la déco finale.
 
 
Je fabrique la génoise l'avant veille du jour J, je la laisse reposer une nuit, la veille je la sculpte et la nappe de crème au beurre la veille, et je décore le jour J. C'est un peu fastidieux, mais cela n'en vaut-il pas la peine?
 
Ingrédients pour la génoise
500 g de beurre mou
500 g de sucre
650 g de farine à laquelle il faut mélanger un sachet et une cc de levure chimique.
8 œufs
5 cc d'arôme de vanille
 
Processus :
Préchauffer le four à 180°C
Battre le beurre et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse, incorporer un œuf puis une cuillère de farine jusqu'à épuisement des œufs, puis l'arôme et enfin le reste de farine.
Mettre la préparation dans un cadre de 34 X 24 cm posé sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, baisser le four à 150°C et faire cuire une heure.
 
Attendre 5 minutes avant de démouler puis placer au frigo jusqu'à la prochaine étape.
 
Le lendemain, préparer la crème au beurre, battre 250 g de beurre avec 2 cs de lait et 500g (!) de sucre glace.
 
Pour la sculpture du gâteau je vous renvoie au blog de Manue (je remet le lien), c'est extrêmement bien illustré.
 
En résumé, il faut couper la génoise en quatre (en deux comme s'il s'agissait de faire la reliure d'un livre puis à nouveau en deux sur toute la longueur), pour les découpes du véhicule, le grand couteau à pain sera votre meilleur outil. Comme l'explique Manue, il faut étaler la crème au beurre entre et sur les génoises, en ce qui me concerne j'y ai ajouté de la confiture, pourquoi ne pas y mettre du Nut ?!
 
Enfin recouvrir de pâte à sucre rouge, je ne vous le cache pas cette étape est une belle galère pour moi, peut être parce que je fabrique moi même ma pâte à sucre, et qu'elle est très fragile. La dernière méthode utilisée a été d'étaler la pâte à sucre entre deux feuilles de papier sulfurisé, puis d'enlever l'une des feuilles, et appliquer la pâte sur le gâteau et enfin enlever la deuxième feuille en veillant à ne pas arracher la pâte. 
 
Je fabrique la pâte sucre selon la recette expliquée ci-avant et la colore (en rouge bien sûr, mais aussi en jaune pour les flèches sur le côté, et les chiffres au dessus) ou pas (pour le pare brise et la bouche, je veille à ne faire ma pâte à sucre qu'avec des chamallows blancs). 
Pour colorer en rouge, faut vraiment forcer la dose de colorant que ce soit avec la poudre (par exemple celle de chez "Alice Délice" tel qu'ici) ou le colorant en gel (de chez Cerf Dellier) sinon Flash finira fuchsia!
 
Il va vraiment falloir que j'essaie la pâte à sucre toute faite et justement colorée du commerce!!
 
De la réglisse en rouleau pour les roues tenues par un dragibus piqué d'un cure dent, des fils de réglisse pour le tour du pare brise (ou bien un très de crayon alimentaire), des dragibus piqués d'un cure dent pour les phares, des petits tubes de réglisses fourrés pour le pot d'échappement (double sortie de pot s'il vous plait!), etc,
 
Pour les trois ans de mon garçon j'avais également fait ce gâteau avec la même recette de génoise, recouverte de crème au beurre puis de biscuits breton émiettés pour imiter le désert américain celui qui borde la route 66 dans le premier volet du dessin animé CARS, la route en chiffre trois, les cactus et les rochers étaient en pâtes à sucre, seules les voitures étaient des jouets.
 
 


Enfin, à l'occasion des 6 ans de mon neveu, j'avais fait de simples décors toujours en pâte à sucre destinés à être posés sur un gâteau confectionné par ma sœur.

J'ai imprimé les dessins des voitures souhaitées et m'en suit servi comme gabarit. 
Après avoir étalé (5 mm d'épaisseur) la pâte à sucre préalablement colorée, j'ai posé le dessin découpé sur le pâte à sucre, et fait le contour au couteau. Les parties noires sont en glaçage royale (blanc d'eau, sucre glace et jus de citron + colorant en poudre noir le cas échéant), les phares de flash des billes en sucre. Pour le transport j'avais mis ces décors dans une boite hermétique dont le fond était saupoudré de sucre glace (on le voit sur la photo) pour que le décor ne colle à la boîte (A conserver hors du frigo où la pâte à sucre s'humidifierait).


 

A bientôt,
Aud

dimanche 11 août 2013

LE FRAISIER

 
 
Le fraisier est probablement l'un de mes gâteaux préférés, au cœur de la saison des fraises, c'est juste parfait...
 
 
Dans ma famille, il fait l'unanimité.
La crème mousseline est top mais pour en apprécier toute la saveur, il faut que ce gâteau soit servi bien frais.
 
Le processus est le même que pour le gâteau de communion ci-avant, je vous remets ici les ingrédients pour un gâteau de 10/12 personnes, avec un cadre de 17cm X 24 cm, ou un cercle de 24 cm (pour moi un moule à fond amovible). 

 
Ma recette est un mélange des recettes du fraisier et du fraisier couture du Blog Amuses Bouches en dehors du fait que je ne mets que des fraises (pas de framboises pour moi), encore une fois je vous invite à consulter ce blog, tout y est tellement bien expliqué et que dire des photos...
 
Contrairement au gâteau de communion précité, les fraises apparaissent tout autour du gâteau, ce qui m'ennuie toujours un peu c'est que de la crème se colle sur les fraises visibles, ça fait moyen. Tant pis, je n'ai pas toujours le temps de m'énerver sur les détails, vivement la retraite...
 
Quand j'ai fait le rond, il faisait super chaud et la crème est vite devenue moins ferme, la prochaine fois j'essaierai d'ajouter 50 g de beurre,
 
Ingrédients :
Pour la génoise
3 œufs
100 g de sucre
100 g de farine
Pour la crème mousseline
500 g de lait
1 gousse de vanille
200 g de sucre
2 œufs + un jaune
50 g de maïzena
200 g de beurre doux
Pour le sirop
100 g d'eau
125 g de sucre
2 cs d'arôme fraise
 
Je travaille souvent par étape je fais la génoise l'avant veille, la crème et le montage la veille de servir.
Il est possible d'enchaîner les étapes le même jour, en suivant les conseils de Sylvie du Blog Amuses Bouches ici ou .
 
Le montage étant ici différent du gâteau de communion, je vais le détailler.
Tout d'abord il faut poser une génoise sur le plat de service dans le cadre à bonne taille, poser des demi fraises sur la parois du cadre, imbiber la génoise de sirop, puis disposer quelques morceaux de fraises sur la génoise, appliquer la crème (je dis appliquer parce qu'il faut insister entre les fraises du pourtour et sur celles du fonds), puis mettre à nouveau des morceaux de fraises, et de la crème (il faut en garder quelques cuillères à soupe pour la fin), poser dessus une génoise un peu plus petite et l'imbiber de sirop, il convient d'appuyer dessus pour que la crème prenne toute sa place, et mettre le restant de crème en lissant puis recouvrir de fraises, ou pâte d'amandes par exemple.
 
A défaut d'arôme fraise, on peut utiliser de la confiture de fraises à doser au goût.
 
Et voilà
 
Simplement recouvert de fraises émincées :
 

Ou encore avec un peu (beaucoup) de chantilly, miam..

 
Et parce ce n'est pas toujours la saison des fraises, j'ai déjà fait cette recette version mandarine, kiwi, tout en gardant un sirop fraise pour imbiber la génoise.
 

Ici entouré des meringues de Manue à découvrir ici 


A bientôt,
Aud

jeudi 25 juillet 2013

Un deuxième bouquet de bonbons

Voici le deuxième cadeau que mon garçon a offert à son Institutrice à la fin de cette année scolaire, il lui avait également fait une très jolie peinture, je sais pas pourquoi mais je suis complètement fan de ses œuvres même si elles sont parfois très abstraites!
 
Contrairement au bouquet déjà présenté (voir ci-avant), ici j'ai monté la base décorée de tulle et papier crépon et l'ai déposée dans le vase, avant d'y enfoncer les brochettes de bonbons, jusqu'au moment de l'offrir cela a tenu je craignais qu'une des grosses brochettes du dessous finisse par transpercer la base en polystyrène et apparaissent parmi les petites brochettes de bonbons.
 
 
 
J'ai ici utilisé toujours des chamallows, des tagadas, des dragibus, des rubans, mais aussi une espèce de trompe d'éléphant vendu chez carrefour sous la marque du magasin, et aussi un mélange Haribo dont j'ai oublié le nom (il y a des étoiles, des cœurs, des dragibus petits et gros...)
Voici le résultat :

 
C'était à nouveau un cadeau inédit pour l'Institutrice, elle m'a dit que c'était tout à fait original,
là était mon but, donc mission accomplie pour moi.
 
A bientôt,
Aud

mercredi 10 juillet 2013

"S.O.S COOKIES"...

Pour remercier l'institutrice et les deux assistantes maternelles de la classe de mon garçon, je voulais quelque chose qui sorte de l'ordinaire.
 
J'avais déjà fait ce kit à cookies pour offrir à Noël dernier, et il avait été bien apprécié, alors je me suis dit pourquoi pas...
 
Il existe une multitude d'exemples de ce kit sur la toile, chez Manue par exemple ici, certaine y associe leur goût pour le scrap-booking comme ici, en ce qui me concerne j'ai choisi de m'inspirer (très fortement je dois dire) de celle de Mina juste assez sucrée à mon goût (ben oui j'ai testé la recette avant... quand même!) je vous invite à consulter sa recette clairement expliquée.
 
Il s'agit d'utiliser des bocaux d'un litre de marque ou pas, j'aime bien ceux vendus chez Ikea car leur joint est blanc (ça suit avec tout!), là je n'ai pas eu le temps d'y aller donc je me suis rabattue sur la célèbre marque "Le Parfait" et pour rester dans le ton j'ai utilisé un ruban satin orange.
 
J'ai lavé les bocaux quelques jours avant, pour leur laisser le temps de sécher correctement.
 
 
Ingrédients :
 
250 g de farine +  un demi sachet de levure chimique
120 g de cassonade + un sachet de sucre vanillé
50 g de flocons d'avoine
120 g de chocolat noir (pépites + chocolat en plaque passé au mixeur)
50 g de noix (pour moi un mélange de noix et noisettes concassées)
 
Il convient de placer ces ingrédients dans l'ordre cité, en tassant bien entre chaque.
 
J'avoue ne pas avoir réussi à obtenir un niveau bien horizontal pour chaque élément, peut être est ce une question d'entraînement?!!
 
A la fin, fermer hermétiquement et mettre la décoration souhaitée, en ce qui me concerne ce fût ruban de satin orange et étiquette bordure rose fuchsia collée sur un papier cartonné blanc cassé, voici ce que j'ai mis au dos de l'étiquette :
SOS COOKIES
(pour 30 cookies environ)
Allumer le four
thermostat 6 (180 °C)
Mélanger le contenu du bocal avec 125 g de beurre
et un gros œuf
(+ une pincée de sel si vous utilisez du beurre doux).
Bien mélanger sans hésiter à y mettre les mains.
Former des petites boules de pâte et les déposer sur une plaque recouverte
de papier cuisson.
Enfourner pour 13 minutes.
Laisser refroidir quelques minutes avant de déguster.
Il est possible de les conserver plusieurs jours dans une boite hermétique.
 
Composition du bocal :
farine, levure chimique, cassonade, sucre vanillé, flocons d’avoine, mélange de chocolats noirs (pépites et morceaux), mélange de noix et noisettes concassées
 
 
Et voici le résultat
 
 
Ces bocaux peuvent rester bien sagement en décoration, en attendant leur heure!!
 
La maîtresse m'a dit n'avoir jamais reçu ce genre de cadeau, je pense que cela lui a plu.
 
J'ai donc testé la recette, j'en ai fait vingt bien gros. La prochaine fois, je pense que je les ferai bien plus petits.
 
 
Mon garçon les a mangé à peine refroidi et s'est régalé, mon mari les accompagne d'une tasse de lait et quant à moi je les préfère bien froid.
 
Donc recette approuvée par toute la famille! 
 
A bientôt...
 
Aud

mardi 18 juin 2013

Velouté de courgettes

"Quoi!?! de la soupe avec cette chaleur", je vous entends d'ici, car oui aujourd'hui dans le Pas de Calais on a dépassé les 25°C, bon sans vouloir être mauvaise langue c'est tellement rare que ça mérite d'être soulevé!!

Blague à part, le velouté que je vous propose se mange aussi bien chaud que froid et se réalise hyper rapidement.

J'ai trouvé la recette ici un blog bien sympathique que j'avais découvert alors que je cherchais des idées pour un apéro dinatoire.

J'ai adapté selon mes habitudes, avec mon indispensable cocotte...

Ingrédients :
1 litre d'eau
1 kg de courgettes
2 bouillons cubes (moi c'est kub or)
Un demi pot de fromage ail et fines herbes
Sel et poivre

J'ai mis l'eau, les courgettes juste lavées et coupées ainsi que les cubes dans une cocotte minute puis fait cuire 10 min après que la vapeur se soit échappée.
Ensuite, j'ai ajouter le fromage ail et fines herbes et mixer au mixeur plongeant.
Enfin, j'ai assaisonné de sel et poivre.

Une fois refroidie, je conseille de bien mélanger la préparation car la partie épaisse de la préparation gagne la surface laissant une partie plus liquide dessous.

La première fois que j'ai servi ce velouté c'était lors d'un apéritif dînatoire que j'organisais à l'occasion de l'anniversaire de mon petit bonhomme.

Je l'avais proposé dans des verrines (environ une vingtaine pour la moitié des ingrédients ci-dessus), dressées au dernier moment grâce à un entonnoir (ça permet de ne pas en mettre partout autour du verre), dans lesquelles j'ai trempé un gressin.

A bientôt,
Aud

dimanche 9 juin 2013

Muffins aux pommes

Vous allez me dire des mini gâteaux, point trop n'en faut... mais en ce dimanche, je voulais confectionner des petites choses pour emmener chez des amis que je n'avais pas vu depuis longtemps.

Certes, j'avais prévu de faire le Gât'Aud version muffin (recette ci-avant portions divisées par deux pour 10 petits gâteaux). Mais, pour la variété (et n'étant plus tout à fait sûre de leurs goûts respectifs) je souhaitais aussi faire quelque chose aux fruits.

J'ai donc pensé muffins aux pommes si possible légers.

J'ai voulu essayer l'une des recettes légères de Manue les muffins aux pommes light ici (calculateur de calories à l'appui... Bravo Madame!) tout en envisageant de remplacer l'édulcorant par le sucre car je n'en avais pas.

Je commence donc à préparer les ingrédients nécessaires et là, arrivée au dernier - le yaourt 0 % - je me rends compte que je n'en ai pas (et là je me dis : "ben oui ma fille, c'est comme à l'école faut lire l'énoncé jusqu'au bout avant de commencer"). En grande spécialiste de l'impro que je suis, je prends le risque de remplacer le yaourt 0% par la crème épaisse légère à 15 %.

Bref, voilà le remix :
- 250 g de pommes golden
- 250 g de farine
- 2 cc de levure chimique
- Une demie cc de bicarbonate de soude (à mon avis on peut s'en passer, mais là pour le coup j'en avais!)
- 1 oeuf
- 100g de sucre
- 1 paquet de sucre vanillé
- 80 g de beurre fondu (demi sel pour moi)
- 250 g de crème fraîche épaisse allégée (15%)
- quelques cuillerées de vergeoise brune

Avant tout, il faut allumer le four à 180 °C.
Puis, j'ai suivi le même processus que Manue, à savoir j'ai mélangé correctement les ingrédients secs, y ai ajouté les pommes pelées et coupées en dé, mélangé à nouveau, puis incorporé l'oeuf battu préalablement mélangé au beurre (fondu au micro ondes) et à la crème fraîche.

La pâte parait très dense mais une fois cuite c'est plutôt léger (à mon avis ça doit l'être plus encore en suivant la recette de Manue à la lettre).

Mettre dans des petits moules en silicone (12 pour moi) et faire cuire 30-35 min, et puis comme je suis une grosse gourmande, j'ai ajouté un peu de vergeoise brune en fin de cuisson environ 10 min avant la fin (espérant qu'elle caramélise... mais non, tant pis c'était bon quand même).


Sur la photo on dirai qu'ils ont brûlés, c'est juste une impression provoquée par mon appareil photo (en réalité mon portable puisque mon APN est en panne, sniff...).

Et bien c'était une très belle après midi (je suis absolument ravie d'avoir revu mes amis), et par dessus le marché, ces petites choses n'étaient pas mauvaises du tout, à refaire et vite!!!

A bientôt,
Aud